Autumn leaves

“La feuille d’automne, emportée par le vent …”

Tel.les les feuilles de marronniers, les LESIEN.ES volettent de compètes en compètes depuis que le répit pandémique leur en laisse le loisir.

Cela commence de fort belle augure par le sélectif Equipe Départementale poussin.es benjamin.es à Anse, du bloc (de toute façon, en ce début de saison, il ne sera question que de bloc, chaque saison commençant par l’automne, comme qui de droit) où toutes et tous entrent dans les quotas, youkaïdi-youkaïda, “les jolies colonies de vacances, merci maman, merci papa”, avec une spéciale dédicace à “Sweet Little” Sixtine qui l’emporte en poussines (et en plus ça rime).

Puis ce sera l’Open Régional de Pollionnay, avec les victoires de Lilian en minimes H, de Jordi en juniors H, la deuxième place de Coline en séniors F qui n’est pas venue “chanter la-haut (…) avec un bouquet d’églantines” et qui loin de siffler à bien faillit souffler la première place. La troisième place de Lucas en séniors H. Par Odin, j’oubliai Joakim notre V2 qui pilotant son drakkar venu de Suède a descendu la Saône jusqu’à la 3ème place.

Foin de chataignes, place aux cactus, “aie, aie, aie, ouille, aie, dans les blocs, il n’y a que des cactus, moi je me pique de le savoir”, Coupe de France séniors de Valence où Sylv’1, notre plus valeureux représentant, xtenaire parmi les minots (ou gônes, car finalement “qui ne jette pas n’est pas lyonnais”, aha) réalise une belle performance, 10ème à un micro-poil de barbe de Jésus (“Jésus reviens, reviens parmi les tiens”) de la finale.

Sans oublier les gremlins, poussin.es/benjamin.es qui ont eu le lendemain leur tour de manège de blocs “dur dur d’être un bébé” à Valence également et qui ont sorti les crocs (la dent?), lors de l’Open National de Valence où ils se sont montrés exemplaires. Finissant pour certain.es par une petite session aux Roches qui Dansent, joli site à proximité, histoire de se finir la peau “qu’est-ce que tu ne ferais pas pour la peau?”.

Spécial Kénavo pour finir à Juju, notre expatriée rennaise en terre bretonne, qui a fait le voyage jusqu’au Mans pour faire le plein de rillettes à l’Open de Vertical Art et qui finit 2ème sénior F, en sandwich entre Camille Faille et Nolwen Arc, vingt-dzou. “Tiens bon la vague et tiens bon le vent, hissez-haut! Santiano!”