L’été où est-y? Où est-y l’été?

L’automne est bien là, et en ce dimanche pluvieux, que faire de mieux pour le Lesien plumitif que de rédiger un article nostalgique sur les fameux souvenirs de l’été riche, non en bronzette sur des serviettes (quoique), mais en séchage dans les plus belles voies à portée de chaussons?

De Céüse à Ailefroide en passant par les gorges de l’Ariège, les Lesiens, comme à l’accoutumée, ont fait leur baluchon qu’ils ont rempli de croix glanées au passage. Avec deux stages à la clé, l’un en Ariège donc et l’autre à Omblèze pour les plus jeunes.

Pendant que (voir ci-dessus) les golgoths faisaient fumer les biceps dans les dévers les plus infâmes ou se faisaient saigner les doigts sur des réglettes inexistantes (voir ci-dessous) les Gremlins Lesiens n’étaient pas en reste.

Le petit Paulo, par exemple, a noté en écriture cursive, à la plume trempée dans l’encrier 3ème république, dans son carnet à spirale Le Conquérant, ses premiers 7a.

Quant à Lilian, non content de remporter le Micro-TAB (ex-aequo) en benjamins, il profitera de son séjour à Ailefroide pour cocher un 7b bloc par jour.

Cet article se termine et il pleut toujours, damned. Mais stay tuned car la saison des compètes va enfin re-débuter et, les Lesiens ont gardé de la peau, malgré un retour furieux à l’entraînement, pour y défendre leur-dite peau.